Top ↑ | Archive | AsK YoUr QuEsTiOn ♥ | Submit

                            ~Stay with me.. Baby stay with me…~

I’m sorry, i go away..

Je suis désolée, je m’en vais.. j’ai besoin.. besoin de partir, besoin de réfléchir, besoin de voir la vie autrement. Trop de souffrance accumulée je commence à être à bout tu sais… . Je veux partir loin.. m’envoler comme le font les oiseaux .. courir à toute vitesse, voir un tout autre paysage .. et ne plus penser.. ne plus penser à rien. Entendre ma respiration, entendre de nouveaux bruits .. voir de nouvelles choses.

Désolé.. je part.

Alors c’est ça l’amour? c’est si bon que ça en fait mal…

En fait l’amour, c’est surtout tout beau tout rose au début… il y a une sorte d’adrénaline, du suspens, un peu comme un cache-cache on joue au jeu du chat et la souris on trouve ça marrant mystérieux.. . Et on adore ça! On rigole pour tout et n’importe quoi on discute de tout et n’importe quoi surtout! Il fait beau, même magnifique! Puis les mois qui défilent… et petit à petit le beau temps se transforme.. on aperçoit quelques nuages.. viennent les coups bas, les petits pics, les mots maladroits, les mots blessants.. . Et cette fois, on s’engueule pour tout et n’importe quoi. Et là vient la pluie. Les pleurs.. mais au fond l’amour est plus fort que tout et on tient bon on est forts. Mais j’me demande quand même comment on fait..

L’amour c’est tellement bon que ça fait mal.. comment ils font les gens avec ça? 

Jealousy..

Ce n’est même plus de la jalousie.. c’en est devenu une obsession que je ne contrôle plus. Je ne sais pas si beaucoup de personnes sont jalouses au point de l’être avec sa propre soeur ou frère..moi si. Avant non, mais cela a pris une toute nouvelle ampleur.. . Je suis jalouse de chaque rire que vous avez ensemble, je m’imagine tout de suite un scénario.. enfin plusieurs. Au début, vous vous entendez bien, vous commencez à avoir des petits délires ce n’est rien c’est marrant ils s’entendent bien ok.. puis après trop de délires… Stop. Et là j’essaie de me dire arrête tu deviens complètement folle à imaginer tout cela mais je ne peux m’en empêcher… je ne suis pas jalouse mais folle en fin de compte. Non en fait je crois que je deviens psychopathe.. .  Mais c’est plus fort que moi c’est terrible… et cela est devenu ..

An obsession.

Se retrouver, passer un peu de temps ensemble, partir. 

Voilà à quoi se résume notre histoire. Tu trouve ça bien toi… ? A vrai dire cela me fait de plus en plus mal… . Le temps que nous sommes séparés, je le passe à attendre le jour où je te retrouverai, je compte les jours qui nous séparent et j’en deviens folle. On devait se revoir bientôt, tu l’avais dit… mais non. Non, on ne se reverra pas cette période. Mon cœur a reçu un électrochoc, je vais devoir encore attendre, et longtemps.. . Tu as beau me dire que ce n’est rien , mais je refuse d’y croire . Parce que tout simplement, le temps passé sans toi me paraît être une éternité.  Je me dit de rester forte, j’essaie de ne pas y penser, comme ça, le temps paraît être moins long. Des larmes coulent .. c’est certain. Mon cœur souffre..c’est une évidence. J’en deviens folle.. sûrement. Mais je t’aime alors voilà. Oui je t’aime comme jamais je n’ai aimé! Alors pour toi, j’attends, et je me répète sans cesse…

Reste forte. 

"Pleurer pour un mec? Non, relève ta tête princesse, ta couronne est en train de tomber."

A.b.a.n.d.o.n.n.é.e ~ D.é.l.a.i.s.s.é.e.

T’avais pas le droit putain, pourquoi?! Pourquoi tu abandonne comme ça.. parce que pour toi c’est plus simple de fuir les problèmes ah ouais? Bah bravo, tu veux que je te félicite pour le mec qui a le mieux fuit les problèmes? whaw. Tu sait ce que tu me fait quand tu abandonne.. Tu me fait mal. Oui, ça me blesse. Je suis comme la maison abandonnée au fin fond de la campagne ou d’une forêt, à qui on passe devant sans en apporter aucune importance. C’est comme si je tombais.. je me vois tomber et le pire c’est que je te vois toi en face de moi ne me rattrapant pas, et t’enfuyant. Tu abandonne, et je tombe. Comique pour quelqu’un qui dit que je suis tout pour lui. Eh, j’existe, n’oublie pas. Mais tu sait quoi je ne dit rien, non , à vrai dire devant toi je me tais, j’essaie de réparer les problèmes, j’essaie de gérer tout ça, ta colère, ton abandon.Je relativise Et j’écris..oui, j’écris, ça me défoule assez bien à vrai dire, comme ça, j’encaisse mieux. Mais je vais te dire une chose écoute-moi bien, le jour où je ne pourrais plus encaisser, le jour oui le jour où je n’écrirais plus par derrière pour me cacher, le jour où je te dirais tout en face mon gars.. tu auras mal. 

En attendant, c’es moi qui ai mal.

Freedom.♥

"Cours… cours le plus loin possible, enfuis-toi. La liberté ne se mesure pas, elle est tellement inestimable malgré que beaucoup disent qu’elle a un prix. Nous pouvons tous l’acquérir, notre vie… c’est la notre point barre. Après tout qui peut la contrôler? Les patrons, les profs..? Non. Nous-même, seulement nous. On a qu’une vie, ce n’est pas pour rien."

M’évader, courir encore et encore, sentir la chaleur du soleil sur ma peau, admirer les étoiles, ne jamais s’en lasser, entendre tous les petits bruits autour de moi… le bruit des oiseaux..ou encore celui du loup hurlant dans le silence..l’air du vent..la mer.. .Et puis il y a sentir.. l’odeur de la nuit.. l’odeur d’un parfum..l’odeur du chocolat. Mais il y a voir également, voir les lumières de la ville la nuit, voir toutes les petites choses auxquelles on ne fait guère attention habituellement. Pour moi c’est ça la liberté. A chacun sa définition. Après tout.. nous ne sommes libre que par nos sensations, nos décisions. 

Vis-là cette liberté, mais à fond.

Et toi.. c’est quoi ta liberté..?. 

"I’m not perfect, sorry."

Je ne suis pas parfaite désolé. Alors non, non je ne mesure pas la taille d’un mannequin, je ne suis pas un mannequin tout court, encore désolé. Non, je ne suis pas ultra populaire non plus comme tu as pu connaître d’autres filles… Je ne suis pas là à me montrer à tout le monde pour faire ma belle, je ne suis pas comme celle-ci ou comme-celle là. En fait, j’ai énormément de défauts. Oui je suis tête-en l’air, oui je suis jalouse, oui je suis entêtée, oui je suis une vraie chieuse et à vrai dire à cause de tout ça, il m’arrive souvent de me mettre en arrière. Quand je regarde toutes les autres, celles à qui tu parle par exemple.. je me dit que je n’ai pas ma place. Je les voient, elles ont l’air si parfaites et moi pas. -Mais qu’est-ce tu fout là bordel- me dit-je parfois.. . Mais heureusement, des fois, oui quelques fois je me relève et m’affirme. Et là, je marche droit devant, fière allure, je sors de ma cachette, et je les regarde toutes, ces autres filles d’un air de petite garce, et j’aurais bien envie pour une fois, de leur montrer un doigt au passage, leur montrer qui est la plus forte. Du moins faire semblant l’espace d’un instant. Car, voyez-vous, être forte se relève être un défi. 

Noie-moi.

Oui, noie-moi d’amour, de tendresse. Je veux étouffer, oui, je suis comme ça. Je ne fais pas partie de celles qui en veulent un peu mais je fais partie de celles qui en veulent beaucoup! Je fais partie de celles qui ont sans cesse besoin d’être rassurées, celles qui sont saoulantes certes, mais de celles qui sont éperdument amoureuses. Harcèle-moi, noie-moi, étouffe-moi, mais surtout aime-moi. Aime-moi comme jamais tu n’as aimé et que tu n’aimeras. Je ne veux pas être uniquement la première, je veux être celle que tu as toujours voulu et que tu voudras toujours…

Je veux être la bonne, tu comprends.